ROUEN_ANTAN_NE

Rouen d’antan

Rouen bourgeois contre Rouen ouvrier, la ville aux cent clochers contre les cheminées d’usines… S’il est un visage qu’offre la ville de Rouen à la Belle Époque c’est bien celui de l’antagonisme.

Après des siècles de prospérité liés au commerce du coton, la capitale normande, installée sur la rive droite de la Seine, est une belle endormie lorsque les progrès techniques du XIXe siècle commencent à faire frémir l’activité économique européenne.

Au fil de 400 cartes postales du début du XXe siècle, Barbara Aubé invite à découvrir le Rouen de la Belle Époque.

À l’heure où la vie des Rouennais s’articule encore autour de la cathédrale et du Vieux-Marché, la ville s’étend sur la rive gauche. Les concours hippiques et les courses cyclistes font la joie des promeneurs du cours de la Reine, quand d’autres profitent de la vue sur la vieille ville du haut d’un pylône du transbordeur ou à bord d’un bateau de promenade quai de la Petite-Provence. Pendant ce temps, les navires déchargent leurs cargaisons sur le quai de Paris, et Rouen devient le premier port de France.

Iconographie : Philippe Porte
Format : 25 x 32,5 cm
Façonnage : Relié
Pagination : 112 pages
Date de parution : 24/10/2019
ISBN : 9782357204935
Prix 28,50 €

L'auteur

Barbara Aubé

Barbara Aubé est journaliste indépendante et historienne, et collabore à de nombreux titres de la presse régionale. Elle est par ailleurs l’auteur, dans la même collection, de l’ouvrage Le Havre d’antan et de Rouen d’antan.

Voir sa fiche...