N’OUBLIE PAS DE TE SOUVENIR

Un regard inédit sur Marseille sous l’Occupation.

Août 1943. Hélène Newman, 26 ans, vient d’être parachutée de nuit au-dessus de la France occupée. Sa mission : rejoindre à Marseille le réseau anglais Junkman et ses agents infiltrés pour instruire et armer la résistance locale. Le grand port sous la botte nazie n’a pas de secrets pour elle : cette Anglaise y a passé son enfance ! Hélène est de retour, prête à sacrifier sa vie pour libérer sa ville natale. Face à la Gestapo, alliée à la pègre locale, son rire éclate comme un défi. Entre deux sabotages, le cœur de Julien chavire pour les yeux de la belle espionne.

Mais la guerre sépare ceux qui s’aiment… Inspirée d’une histoire vraie, ce roman rend hommage à trois héros de l’ombre dont le silence sous la torture a sauvé la vie de leurs camarades français.

14,5 X 22 cm ; broché ; 288 pages
Paru le 12/09/2019 - ISBN 9782357204799

Existe en version ebook. Adressez-vous au site de vente en ligne de votre libraire

L'auteur

  • Jean Contrucci

    Né en 1939, Jean Contrucci est l’auteur de nombreux ouvrages et romans historiques dont la célèbre série « Les nouveaux mystères de Marseille ». Il a également signé La Ville des tempêtes (2016) et Le Vol du gerfaut (2018) aux Éditions Hervé Chopin.

    > Voir la fiche auteur complète

La critique

  • “ Ce bouleversant roman : N’oublie pas de te souvenir de Jean Contrucci se lit d’une traite, dans une sorte d’urgence frénétique. Avec le talent qu’on lui connait, Jean Contrucci happe le lecteur par son style inclusif, nous obligeant à entrer dans la peau et dans la psychologie de ses personnages. N’oublie pas de te souvenir de Jean Contrucci aux éditions Hervé Chopin est une plongée en apnée dans un créneau angoissant de l’Histoire, un bijou littéraire de grande valeur. Belles lectures. ”

  • “ Un roman qui ne néglige rien, surtout pas le style si reconnaissable de son auteur. Haletant et accompli. Anne-Marie Mitchell ”

  • “ Il fallait toute la science de l'historien et tout l'art du romancier pour faire comprendre le rôle tenu par les réseaux britanniques auprès de la Résistance française [...], et pour sortir de l'oubli, avec maestria, cette jeune Anglaise à la fois courageuse et romantique, insoucieuse et méthodique, qui est morte pour la France, pour Marseille. "N'oublie pas de te souvenir" n'est pas seulement un bon roman, c'est aussi une belle action. Jérôme Garcin ”

  • “ Jean Contrucci, comme à son habitude, aime à parsemer ses pages de descriptions ultra-réalistes de lieux marseillais. Patrick Coulomb ”